Gábor BOLDOCZKI

Trompettiste
  • Représentation: France

Biographie

Son jeu lumineux fait de Gabor Boldoczki l’un des plus exceptionnels trompettistes de sa génération. Il n’est donc pas surprenant que la Süddeutsche Zeitung parle de lui comme le digne successeur de Maurice André, le roi incontestable de la trompette de tous les temps.
A l’âge de 14 ans, Gabor Boldoczki remporte le premier prix du Concours National de Trompette en Hongrie Il fait ses études d’abord au Conservatoire Leo Weiner puis à l’Académie F. Liszt de Budapest. Il suit également les master-classes du Professeur Reinhold Friedrich à Kalrsruhe puis démarre une carrière de soliste international.

En 1997, il remporte le premier prix du célèbre concours de l’ARD à Munich à l’âge de 21 ans et reçoit le « Grand Prix de la Ville de Paris » au Concours Maurice André à Paris, le plus prestigieux de tous les concours internationaux de trompette.

Gabor Boldoczki s’est produit avec de très grands orchestres tels l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, l’Orchestre Symphonique de Vienne, l’Orchestre du Festival de Budapest, l’Orchestre National de Hongrie, l’Orchestre Symphonique du Théâtre Marinsky mais également des orchestres de chambre comme le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, la Kremerata Baltica ou l’Orchestre de Chambre Franz Liszt. Il est le premier soliste trompettiste au monde à avoir été invité par le Festival de Salzbourg pour jouer les concertos de Michael Haydn.

Il se produit régulièrement sur les scènes des prestigieuses salles de concert européennes comme le Musikverein de Vienne (5 fois en 2012 et 2 fois au cours de la saison 13/14), le Concertgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie de Berlin, le KKL de Lucerne, le Théâtre des Champs Elysées à Paris ou le Palais des Arts de Budapest. Il parcourt le monde en donnant des concerts en Amérique Latine, au Japon et en Chine.

Sollicité par le monde de la musique contemporaine, il a donné de nombreuses œuvres en création mondiale :

En 2006, « Révélation » de Georg Pelecis avec la Kremerata Baltica et Gidon Kremer dans le cadre du Festival « Les Muséiques » à Bâle,
En 2009, le concerto de Boris Papandopulo au Festival d’Eté de Dubrovnik,
En 2010, le concerto de Laszlo Dubrovay au Festival de Mecklenburg Vorpommern, où il était « Artiste en Résidence »,
En 2010, le Concerto de Fazil Say (qui lui est dédié) avec l’Orchestre du Konzerthaus de Berlin (et Lothar Zagrosek), œuvre qu’il a jouée maintes fois depuis.
D’autre part, Kryzstof Penderecki a composé pour lui un concerto qui a été donné en première mondiale le 3 mai 2015 à Saarbrücken avec le Saarländisches Staatsorchester sous la direction de David Robert Coleman.

En récital, il joue avec la chanteuse Edita Gruberova, avec le pianiste Gergely Boganyi et avec les organistes Thierry Escaich, Laszo Fassang ou Iveta Apkalna.
Son répertoire s’étend de Bach à Penderecki en passant par Vivaldi, Hindemith, Chostakovitch, Takemitsu, Ligeti et Pärt.

Il enregistre en exclusivité pour le label SONY et son dernier CD « Oriental Trumpet Concertos » sort en septembre 2016 (avec le Sinfonietta Cracovia dirigé par Jurek Dubal). Il comprend des œuvres pour trompette et orchestre de Penderecki, Khatchaturian, Say et Arutiunian.

En janvier 2010, Gabor Boldoczki devient Doctor Liberalium Artium ; il est nommé professeur de trompette à l’Académie Franz Liszt de Budapest.
Arte réalise son « portrait » au Stefaniensaal de Graz (avec la participation de la Philharmonie Austro-hongroise Haydn dirigée par Adam Fischer).

L’année 2013 le voit couronné par le Prix Liszt, la plus haute décoration nationale hongroise décernée par le Ministère de la Culture. En 2014, il est nommé « Musicien de l’Année » par l’Académie des Arts en Hongrie.
Son dernier CD "Oriental Trumpet Concertos" vient d'obtenir le prix ICMA (International Classical Music Awards) dans la catégorie "Musique Contemporaine".
La cérémonie de remise des prix aura lieu à Leipzig le 1er avril 2017, au cours de laquelle Gabor Boldoczki se produira avec l’Orchestre du Gewandhaus.

Gabor Boldoczki joue des instruments B&S.

www.gabor-in-concert.com

2017-01
Marco Borggreve

Presse

Underpinning this enterprising journey is a sprightly and stylish bank of modern instruments to match the felt-of-everything and even-toned Boldoczki…the soloist is very much a child of this time with Baroque gesture, shape and ornamentation informing his considerable technical armory.

Gramophone Magazine 2014

Gábor Boldoczki’s latest CD ‘Tromba Veneziana’ proves that not only is cross-instrument transcription possible, but, if done with due thought, sensitivity, and attention to detail, the results can be simply stunning.

21st Century Brass 2014

...great limberness and flawless intonation...

LUZERNER ZEITUNG 2014

Ingolstadt, Concert du Nouvel An
Dass das Trompetenkonzert dennoch zu einem grandiosen Ereignis wurde, lag allein am Solisten. Boldoczkis Spiel ist nahezu einzigartig. Sein Ton ist ansatzlos, biegsam, weich wie Butter. Seine Läufe kommen so flüssig daher, dass man aus dem Staunen nicht herauskommt. Und der Ungar hat Sinn for Haydns Heiterkeit, seinen Humor, der blitzschnell umschlagen kann zu fast sentimentalen Katntilenen. So wie Boldoczki können nur wenige Trompeter Ihr Instrument singen lassen.

Jeso Schulze-Reimpell Donaukurier.de, 2/01/2014

Ingolstadt, Concert du Nouvel An Mit grandioser Technik, höchster Klangintensität und stets präzisem Ansatz intonierte der in Ungarn geborene Virtuose dieses bekannte und auch anspruchsvolle Werk.

Johannes Seifert Augburger Allgemeine, Janvier 2014

Musikverein, Vienne
Der famose Trompeter Gábor Boldoczki (…) bestach bei den Konzerten von Torelli, Vivaldi und Donizetti mit einem warmen, unaufdringlichen Trompetenton, der sich bestens in das Streicherbett einfügte.

Neue Presse (hd) Décembre 2013